Capt. Maurice L. Footsie Britt – 3rd Div- Anzio – Part 3

Anzio




Britt débarque à Anzio à la tête de sa compagnie, le 22 janvier 1944.

Dans un effort immédiat visant à élargir la tête de pont, les compagnies de Maurice Britt et du Capt Burleigh Packwood
traversent le canal Mussolini et progressent dans les marais du Pontin afin d’atteindre deux intersections routières stratégiques.

Il n’y avait pas d’Allemands dans cette zone le jour d’avant, 15 minutes après leur départ, la bataille commence…

Les boys de la 3rd Division repoussent l’ennemi maison par maison malgré les nombreux renforts allemands.

Durant la progression, Britt établit son poste d’observation dans une maison, en haut d’un escalier de briques.

Un char Allemand arrive en face et tire… Son poste d’observation s’écroule sous ses pieds!

Il reste sur place dans les ruines et continue à diriger le tir des Tank Destroyers US jusqu’à ce que le char allemand soit contraint de se retirer.

En arrivant près de l’intersection routière, une mitrailleuse lourde embusquée empêche ses hommes d’avancer.

Afin de localiser les tirs, Britt se dresse, totalement exposé. Il se met à faire des exercices de gymnastique, en tapant des mains au dessus de la tête pour attirer le feu ennemi. Il localise la mitrailleuse au moment ou elle ouvre le feu sur lui.
Il plonge dans le fossé et s’empresse d’aller diriger les tirs d’artillerie sur la position allemande.

Ce carrefour routier sera baptisé par la suite « Britt’s Junction » par les unités opérant dans le secteur.

Les Allemands contre-attaquent sans cesse. Toujours en avant avec sa compagnie, Britt fait placer une mitrailleuse lourde au 2ème étage d’une vieille ferme. Il aide le tireur et dirige les tirs d’artillerie sur les assaillants jusqu’à ce que l’attaque soit repoussée. Son interaction permet de liquider 3 nids de mitrailleuses, deux véhicules blindés et plusieurs positions de mortiers.

Durant la nuit, les Allemands amènent des renforts par camion et essaient d’infiltrer les lignes américaines.
Britt envoie des patrouilles qui les repoussent.

Le lendemain matin, le 24 janvier, les Allemands attaquent avec encore plus de renforts pour tenter de repousser les Alliés à la mer.

Six chars allemands approchent de leur positions… Britt et deux autres officiers partent en patrouille de reconnaissance.

Il se réfugient dans une vieille ferme et tentent de diriger les tirs d’artillerie sur les chars.

Un char se place à une distance d’environ 300 mètres de la maison et tire un obus perforant.

L’obus traverse les murs de la ferme et finit sa course dans le chambre où se trouve Britt.

L’explosion lui arrache le bras droit, lui fracture la jambe et lui casse plusieurs orteils.

Il se retrouve sonné, assis au milieu des ruines de la ferme…

Il ramasse son bras meurtri de la main gauche et soupire:

« J’ai toujours su que ça finirait comme ça. »

Il obtient ainsi sa 3ème Purple Heart.

Epilogue

Captain Britt est évacué aux USA et soigné au Lawson General Hospital à Atlanta.

Le 5 juin 1944, on lui remet sa Medal of Honor lors d’une cérémonie à l’université de l’Arkansas.

Pendant qu’il récupère de ses blessures, on l’envoie sur un War Bond National Tour.

Pour ses actions à Anzio le 23 et 24 janvier, on lui décerne la Distinguished Service Cross à New York City, le 7 décembre 1944.

A cette époque, le vétéran de 4 débarquements devient le soldat le plus décoré de l’US Army, et le premier à obtenir les 4 médailles décernées par l’US Army pour héroisme au combat.

Britt quitte l’armée le 27 décembre 1944 et retourne à l’université de l’Arkansas pour étudier le droit.

Recit par Dogface44

Scan to Donate Bitcoin
Like this? Donate Bitcoin to at:
Bitcoin 17NmM8q9TC7f4eKczRzHFXTZd39S8K24dv
Donate

Laisser un commentaire

Assemblé dans la station orbitale WordPress