L’histoire de la 82nd division aéroportée en couleur – Story of the 82nd Airborne Division

Sur les sites d’archives videos, photos on peut tomber sur des documents plutot rarissime ou peut/pas encore vu.
La ou les américains surpassent les Francais c’est dans le domaine du devoir de mémoire, les sites d’archives grouilles de videos, photos d’époques sympathiques à regarder et à éplucher pour les collectionneurs, reconstitueurs.

Se film raconte avec des images couleurs/noir et blanc toute l’histoire de la 82nd Airborne US de entrainement des hommes au passage par la Normandie et tout la reconquête de la France, les images sont peut connue et très très instructivent !

More »

1st LT Waverly Wray, « The Deacon » in the 505 – 82nd Airborne

Lt Waverly W. Wray, « the deacon » (le diacre) était le XO de D/505 en Normandie. Il avait été transféré après la Sicile de E/505 où il commandait le First platoon..

Il se faisait appeler « Charlie », lisait sa Bible tous les mations, ne buvait pas et ne courait pas la gueuse. Grand, costaud, originaire de Batesville dans le Mississipi, il pesait plus de 100 kg, Waverly était un « paratrooper hero ».

Un jour en manoeuvres dans le Tennessee, il a été vu marchant à la tête de son platoon, et portant…. deux .30 cal LMG… Un jour de juillet 1943 à Kairouan, Waverly observe 3 gars du Air Corps en train de s’échiner à essayer de pousser dans un C 47 un equipment bundle.

Au bout d’un moment, Waverly s’interpose, attrape le bundle et d’un coup d’épaule le charge dans l’appareil.

Au matin du 7 juin, les 3 platoons de D Cy 505 doivent bloquer les accès nord de Ste Mère eglise face aux assauts conjugués des 1et 2nd battaillon du 1058 Grenadiere Régiment allemand, appuyés par des sturmgeschutz et des éléments du 709 régiment de canons autopropulsés.

More »

Seargent Len Lebenson – G3 82nd Airborne Division

Tech Sergeant Len Lebenson et son Waco…

On s’est assis dans le Waco, chaque homme immergés dans ses pensées et ses peurs. C’était un grand moment d’humilité. Nous avions tous conscience de la grandeur de ce que nous allions entreprendre, mais en même temps nous n’avions guère envie de penser aux conséquences pour notre corps ou notre âme. Je n’ai pas encore rencontré le gars qui a participé à cette opération et qui n’ait pas reconnu à un niveau ou à un autre avoir eu la trouille. puis que la peur, et parfois la terreur pure devait faire partie des journées à venir, il est clair que la peur nous a tous affecté.

More »

Sergeant William True, F/506 : « The cow spoke French » 82nd Airborne

Sergeant William True, F/506 : « The cow spoke French »


C’est mon 17ème voyage en C_47. Mais cette fois ci, le silence est vraiment flippant dans la cabine. Aucune plaisanterie, déconnade ou chants comme c’était le cas à l’entrainement ou lors des manoeuvres. Cette fois, ON PART À LA GUERRE!. Dude Stone est inhabituellement silencieux, tout comme Gus Patrono et les autres rigolos qui étaient toujours les premiers à balancer des vannes et des grosses blagues sur les joies du parachutisme. Et personnellement, je n’ai aucune envie de chanter, comme c’est désormais mon rôle au sein de mon platoon.

More »

Dwayne T Burns, commo Sergeant, F/508th PIR – 82nd Airborne

Dwayne T Burns, commo Sergeant, F/508th PIR

« En regardant par la porte ouverte du C-47, je ne voyais pratiquement rien dans la nuit du 5 juin 1944. De temps en temps, la silhouette noire d’un autre avion sur notre gauche se glissait dans notre champs de vision et une longue langue de flamme bleue s’échappait du pot d’échappement des moteurs. Tout cela était absolument irréaliste et à ce moment là, il était déjà passé minuit ; j’ai donc tout faux car nous étions alors déjà le 6 juin. D Day.

More »

James Maurice Gavin – 503 PIB – 82 AB


James Maurice Gavin

James Maurice Gavin est né le 22 mars 1907 à Brooklyn, New York d’une mère Irlandaise à peine débarquée de son Irlande natale. Quelques mois plus tard, elle doit, poussée par les circonstances, confier son enfant à un orphelinat. A l’âge de deux ans, le bébé est adopté par la famille Gavin de Mount Carmel en Pennsylvanie. A l’âge de 10 ans, et malgré ses bons résultats scolaires, le jeune Gavin doit travailler pour aider sa famille d’adoption. Il multiplie les petits boulots pour ramener quelques dollars à la maison. A 17 ans, il quitte définitivement son foyer d’adoption et s’engage dans l’armée. Il enverra alors régulièrement la moitié de ses 23 dollars mensuels à ses parents adoptifs ; la suite est plus connue, West Point, Fort Sill, les Philippines, Washington puis de nouveau West Point où il se fait l’un des plus ardents défenseur de la formation d’unités parachutistes, au point d’être transferré à Benning en aout 1941 pour intégrer le programme parachutiste de l’Armée américaine.

More »

Captain Alfred W « Irish » Ireland – 505th PIR

Gennaker – Dogface44

505th PIR

82nd Airborne


More »

Assemblé dans la station orbitale WordPress