Commando Kieffer – Des francais dans le Jour J – 6 juin 1944

Philippe Kiffer a 40 ans lorsqu’il passe en Angleterre, le 19 juin 1940. Il s’engage dans les Forces navales françaises libres le jour de leur création, le 1er juillet de la même année. Impressionné par les méthodes des commandos britannique il cherche alors à constituer un groupe analogue composé de Francais. Malgré les réticences anglaises, il obtient gain de cause et les premiers entrainnements commencent au printemps.
En 1942, les hommes de Kieffer participeront à un raid sur Dieppe. Deux ans plus tard, à la veille du débarquement le 1er BFM Commando est rattaché à l’un des plus prestigieux commando Anglais, le N 4.Le commando Kieffer vient de gagner sa participation au Jour J.

Les civils qui croiseront leur route en Normandie n’en reviendront pas. Aujourd’hui il reste une 30 de vétérans du commando Kieffer.

Devenir Commando Kieffer

Chacun des pionniers de se groupe avaient pris des initiatives, ils avaient réussi à rallier l’Angleterre pendant que la France subissait la  » blitzkrieg  » ( la guerre éclair ). En 1940 beaucoup de marins normands et bretons se sont échappés par la mer avec leurs navires et quelques armes. Après plusieurs années d’occupations les côtes sont à présent trop surveiller pour espérer un passage direct, il faut effectuer un passage par l’Espagne de Franco.
Nombres de jeune désireux de rejoindre l’Angleterre pour continuer la lutte aux côtés du général Degaulle avec l’exemple de Roger Hourdin qui à 20 ans seulement effectue le voyage et échappe à la gestapo.

En espagne les contrôle sont nombreux, Roger en ferra les frais et sera emprisonné dans le camp « Miranda » ( sud de bilbao ) ou il se fait passer pour un canadien. Il sera finalement libéré et embarquement en février 1943, c’est le début d’un long voyage de 8 jours dans la tempête avant d’atteindre la côte Anglaise.

A leurs arrivés les postulants sont impitoyablement isolé et questionné par le contre espionnage britannique. Cette épreuve franchi il signe son contrat d’engagement dans les FFL. Il deviendra parachutiste dans les commandos SAS britanniques.


L’entrainement est la formation des jeunes volontaires débute dès 1941 en Angleterre et en Ecosse. Dès leur affectations les jeunes recrues choisissent leur affectation, la marine en tant que fusiliers commandos (Kieffer), ou l’air comme pilote ou parachutiste SAS.
Les exercices se fessait à balles et grenades réelles, pendant que certains s’entrainaient en vue du débarquement en Normandie, eux effectuaient déjà des missions.

Scan to Donate Bitcoin
Like this? Donate Bitcoin to at:
Bitcoin 17NmM8q9TC7f4eKczRzHFXTZd39S8K24dv
Donate

Laisser un commentaire

Assemblé dans la station orbitale WordPress