De Gaulle face au general Giraud

De_Gaulle-Giraud_shot0092

En novembre 1943 le comité francais de libération nationale CFLN a tranché. Entre Henri Giraud, l’évadé de Konigstein aux moustaches aussi arquées que ses jarrets et le dissident de Londres, Charles de Gaulle, au profil conquérant, il a élu le second comme unique président.

Ensuite, Giraud a été nommé commandant en chef par son ancien rival. C’en est donc fini de la Dyarchie compliquée qui régnait sur le CFLN crée le 3 juin sous la coprésidence des deux généraux.

Depuis son arrivée en Afrique du Nord le 30 mai de Gaulle a dû compter avec la méfiance de Roosvelt qui n’envisage toujours pas que la France puisse recouvrer sa souveraineté politique avant la libération de son territoire par les Alliés.

Mais le soutien que lui a apporté la résistance intérieure et la défection progressive des giraudistes séduits par ses capacités d’homme d’Etat, ont conforté l’autorité du chef de la France combattante. Les bévues de son adversaires maladroit qui tient la politique en horreur ont fait le reste.

Bientot réunie une Assemblée consultative garantira la légitimité d’un véritable gouvernement français.


Scan to Donate Bitcoin
Like this? Donate Bitcoin to at:
Bitcoin 17NmM8q9TC7f4eKczRzHFXTZd39S8K24dv
Donate

Chant Historique – La complainte du partisan

La Complainte du partisan est une chanson écrite comme le chant des partisan en 1943. Les paroles de Emmanuel d’Astier de La Vigerie, et une musique originale de Anna Marly.
Elle est diffusée pour la première fois à la BBC à destination de la France occupée et de la résistance.

Elle est désormais moins connue que le presque homonyme Chant des Partisans des mêmes compositeurs.

Les All’mands étaient chez moi
On m’a dit: « Résigne-toi »,
Mais je n’ai pas pu.
Et j’ai repris mon arme.

Personne ne m’a demandé
D’où je viens et où je vais
Vous qui le savez,
Effacez mon passage.

J’ai changé cent fois de nom
J’ai perdu femme et enfant
Mais j’ai tant d’amis
Et j’ai la France entière

Un vieil homme dans un grenier
Pour la nuit nous a cachés
Les All’mands l’ont pris
Il est mort sans surprise
Hier encore nous étions trois
Il ne reste plus que moi
Et je tourne en rond
Dans la prison des frontières

Le vent passe sur les tombes
Et la liberté viendra
On nous oubliera!
Nous rentrerons dans l’ombre.

Scan to Donate Bitcoin
Like this? Donate Bitcoin to at:
Bitcoin 17NmM8q9TC7f4eKczRzHFXTZd39S8K24dv
Donate

Capt. Maurice L. Footsie Britt – 3rd Div- Italie 1943 – Part 2

Italie 1943

Britt foule le sol Italien à Salerne le 19 septembre 1943. C’est son 3ème débarquement… son commandant de compagnie est très vite blessé et Britt se retrouve à la tête de la compagnie L.

Ses premiers exploits au feu en tant que Commandant de Compagnie ont lieu lors de l’assaut sur la ville de Acerno, 10 miles à l’est de Salerne. L’avance de sa compagnie est stoppée nette dans un verger de châtaigniers à l’ouest de la ville – un nid de mitrailleurse allemand empêche toute avance.

Furieux, Britt saisit une grenade à fusil et rampe jusqu’à une position exposée. Il tire et tue les deux servants de la mitrailleuse. Pour cette action et l’agressivité avec laquelle il a mené sa compagnie au combat, on lui attribue la Silver Star.
Un peu plus tard, un obus de mortier explose près de lui et il reçoit un éclat dans le bras. Il obtient ainsi sa première Purple Heart.

Le 29 octobre 1943 à Pietravairano, il organise et dirige un tir groupé des mitrailleuses de deux compagnies sur des positions ennemies au Monte San Nicola. Son action permet à une unité voisine de lancer une attaque et de saisir son objectif. On lui attribuera la Bronze Star pour cette action.


Début novembre, le 30th Regiment reçoit l’ordre de saisir et de tenir le Monte Rotondo, près de Mignano.
Les hommes ne sont pas équipés pour l’hiver. Cette montagne est statégique car elle surplombe la route qui mène à Rome.
La Compagnie de Britt fait partie de l’assaut. Ses hommes sont fatigués, trempés, frigorifiés, misérables…Pendant plusieurs jours, le régiment lance des assauts répétés et progresse péniblement.
La température a chuté, il pleut en permanence, les tirs d’artillerie allemands ne cessent jamais…

More »

Scan to Donate Bitcoin
Like this? Donate Bitcoin to at:
Bitcoin 17NmM8q9TC7f4eKczRzHFXTZd39S8K24dv
Donate

Commission d’Histoire de la Guerre 1939-1945 – 14 Juillet 1942


Pour un 14 Juillet de Combat !


      
Le 14 Juillet 1789, la France lançait à travers le monde l’orage de la liberté triomphante.
Le 14 juillet 1942, la France vaincue, meurtrie, vendue à l’ennemi par ses maîtres provisoires, son honneur avili par le Maréchal-Défaite, se redressait d’un coup aux yeux du monde étonné. A l’appel de DE Gaulle et de la Résistance. Les foules massées sur le splaces des villes et des villages clamait leur haine de l’ennemi, leur mépris des traitres, leur amour de la Patrie.

Le 14 Juillet 1943 sera le dernier 14 juillet d’esclavage ! Il doit être l’apothéose de la Résistance, l’annonciateur de la libération.

La machine ennemis se disloque. A Stalingrad, en Tunisie, deux défaites retentissantes l’ont ébranlée. L’assaut final se prépare. Hitler, inquiet, emprisonne et fusille patriotes, déporte la jeunesse. Mais l’Allemagne et l’Italie ont peur, car elles se sentent prises entre la puissance inexorable des Alliés et la force grandissante de la Résistance Européenne – entre le front extérieur et le front intérieur.

Français votre armée, votre marine, votre aviation combattent pour vous;
Vous avez maintenant à Alger un gouvernement;
la France a retrouvé son honneur: elle va reconquérir sa liberté!

Le 14 juillet 1943 sera la veillée d’armes. Vous montrerez votre force à l’ennemi et au monde. Chaque personne, chaque maison arboreront les couleurs tricolores. Attention ! On ne doit pas travailler le jour de la Fête Nationale !

A 18H30, vous sortirez dans la rue. Dans les petites villes et les villages, vous vous dirigerez avec ordre et dignité vers la mairie. Dans les grandes villes, des manifestations patriotiques spéciales pourront être indiquées par les organisations locales. En tout cas, vous stationnerez dans les rues jusqu’à 19h. 30, si possible, en groupe, en chantant LA MARSEILLAISE et LE CHANT DU DEPART.

ALLONS, ENFANTS DE LA PATRIE !

De l’entrain. de l’initiative, de l’audace !

Vive la France !
Vive la liberté !
Vive les Nations Unies !

Mouvements de Résistance Unis ( Combat, Franc-Tireur. Libération)
Mouvement Ouvrier Francais; Parti Communiste Français; Parti Socialiste.

Texte d’appel généralisée de la Résistance Française

Scan to Donate Bitcoin
Like this? Donate Bitcoin to at:
Bitcoin 17NmM8q9TC7f4eKczRzHFXTZd39S8K24dv
Donate

Jean Moulin – Chef de la résistance par André Malraux

L’éloge funèbre prononcé par André Malraux se veut un hommage à la résistance, dont Jean Moulin est le symbole.

 »

Voila donc plus de vingt ans que Jean Moulin partit, par un temps de décembre sans doute semblable à celui-ci, pour être parachuté sur la terre de Provence et devenir le chef d’un peuple de la nuit. Sans cette cérémonie, combien d’enfants de France sauraient son nom ?
Il ne le retrouva lui-même que pour être tué; et depuis sont nés seize millions d’enfants. Puissent les commémorations des deux guerres s’achever aujourd’hui par la résurrection du peuple d’ombres que cet homme anima, qu’il symbolise, et qu’il fait entrer ici comme une humble garde solennelle autour de son corps de mort.(…)
Comme Leclerc entra aux Invalides avec son cortèges. Avec ceux qui sont morts dans les caves sans avoir parlé, comme toi; et même, ce qui est peut-être plus atroce, en ayant parlé; avec tous les rayés et tous les tondus des camps de concentration, avec le dernier corps trébuchant des affreuses files de Nuit et broullard, enfin tombé sous les crosses; avec les huit mille Francaises qui ne sont pas revenues des bagnes; avec la dernière femme morte à Ravenscbrück pour avoir donné asile à l’un des nôtres. ENtre, avec le peuple né de l’ombre et disparu avec elle – nos frères dans l’ordre de la Nuit.


Jean Moulin

More »

Scan to Donate Bitcoin
Like this? Donate Bitcoin to at:
Bitcoin 17NmM8q9TC7f4eKczRzHFXTZd39S8K24dv
Donate

Article Historique – L’invasion de la Finlande par L’union soviétique – La guerre d’Hiver

URSS Army 1944

La guerre d’Hiver

Belligérants Union soviétique – Finlande
Date 30 novembre 1939-13 mars 1940
Forces en présence Les chiffres sont peut fiable on peut néanmoins dire qu’elle était de 1 contre 4 pour L’union soviétique.

Elle à éclaté en Novembre 1939 suite à l’invasion de la Finlande par L’union soviétique. L’origine de se conflit est la crainte par les Russes que les allemands n’utilise la Finlande comme tête de pont pour envahir la « sainte Russie » et surtout toucher directement le symbole qu’est la ville de Leningrad.


Dès 1938 la Russie tente donc d’entreprendre des négociations avec la Finlande pour renforcer leurs défenses mutuelles malgré le pacte de non agression signé avec l’Allemagne en aout 1939.
Depuis la signature, Staline qui n’accorde aucune confiance aux paroles de son allier d’un jour « Hitler », il n’a simplement signé se pacte pour éviter l’éclatement d’un conflit pour lequelle la Russie n’est pas prêt militairement.
Hitler quand à lui trouve également son compte dans la signature de se pacte avec son pire ennemis idéologique en évitant simplement l’ouverture d’une second front à l’est.

More »

Scan to Donate Bitcoin
Like this? Donate Bitcoin to at:
Bitcoin 17NmM8q9TC7f4eKczRzHFXTZd39S8K24dv
Donate

Le Héros de Vagney – 2nd Lt James L. HARRIS – 3rd Division

Gennaker et dogface44 présentent

2nd Lt James L. HARRIS

Medal of Honor

1916 – 1944

Company A – 756th Tank Battalion

3rd Infantry Division


More »

Scan to Donate Bitcoin
Like this? Donate Bitcoin to at:
Bitcoin 17NmM8q9TC7f4eKczRzHFXTZd39S8K24dv
Donate

Assemblé dans la station orbitale WordPress