Diaporama Photo Bataille de Guam en 1944

La bataille de Guam se déroule entre juillet et Aout 1944. Elle s’achève par la capture de l’île japonaise de Guam dans les îles Marianne pendant la deuxième guerre mondiale. Le théatre d’opération se situ dans la pacifique.

debarquement us bataille guam 1944 par Eugene Smith
Des troupes Américaine s’apprêtent à débarquer durant la Bataille de Guam, photo de Eugene Smith pour LIFE

More »

Scan to Donate Bitcoin
Like this? Donate Bitcoin to at:
Bitcoin 17NmM8q9TC7f4eKczRzHFXTZd39S8K24dv
Donate

Norman L. Myhra -Battle Patrol -7th Regiment -3rd Div.

norman

Pvt Norman L. Myhra – Battle Patrol – 7th Infantry Regiment – 3rd Infantry Division




Je suis né dans une ferme laitière dans le Wisconsin en 1925 et j’ai été appelé sous les drapeaux en avril 1943.

Après un entrainement d’infanterie dans le sud des Etats Unis, on m’envoie en Afrique du Nord où j’arrive à Oran. De la, on m’envoie en Italie où ils avaient besoin de renforts.
J’arrive directement sur la tête de Pont d’Anzio où je rejoins la compagnie B du 7th Infantry Regiment, 3rd Division.
Après les durs combats d’Anzio et la percée de la tête de pont en mai 44, notre Division arrive à Rome.
On nous cantonne dans un parc de la ville durant quelques jours puis on nous envoie quelques miles au nord de Naples pour nous entrainer pour notre prochaine mission. C’est la que je me porte volontaire pour la Battle Patrol…

Notre Battle Patrol avait presque la même puissance de feu qu’un bataillon entier! Nous avions toutes les armes possibles; mitrailleuses, mortiers de 60mm, BARs, Tommy Guns, Grease Guns etc..
Notre entrainement comprenait beaucoup de marches forcées et de manoeuvres de débarquement sur la côte italienne.
Au mois d’août, on nous envoie au port de Naples et on embarque dans des bateaux.
On navigue le long de la côté italienne; puis entre la Corse et la Sardaigne en direction du sud de la France. Alors qu’on attend que le reste du convoi se réunisse, on nous donne la permission de nous baigner dans la méditerranée.

Notre mission est de débarquer en première vague et de sécuriser la plage et les environs immédiats pour le reste du régiment.

Une fois la nuit tombée, je décide d’aller dormir dans la position anti-aérienne de 40mm qui se trouve à l’avant du bateau.
Lorsque je me réveille, tous les canons du bateau sont en train de tirer sur la zone de débarquement! Ma Battle Patrol est déja en train de descendre les filets le long du bateau pour embarquer dans les péniches de débarquement!
J’attrape mon équipement et je descends le filet avec les autres.

A quelques minutes près, je ratais le débarquement!

Une fois à bord des péniches, on tourne en rond un moment puis toutes le péniches se dirigent sur la plage en même temps.

On débarque sur le sol français à 08:00 le 15 août 1944.

Il n’y a pas énormément d’action dans la zone où j’ai débarqué. Il y a par contre beaucoup de mines et de pièges et des positions ennemies sur les collines nous tirent dessus. Je décide de suivre un sentier en direction des positions ennemies.
Ma musette est pleine de grenades à fusil et de grenades à fragmentation.
Des grenades pendent de partout à mon équipement et mon fusil M1 est doté d’un lance grenades.

Après environ 1 mile sur ce sentier, je percute du Primcacord qui pendait au milieu du sentier et qui était accroché dans les buisson en dessus. J’ai touché l’explosif de plein fouet avec mon fusil, les mains en avant…
L’explosion est terrible et mes deux mains sont complètement déchiquettées.

Sur le moment je n’ai pas compris ce qui s’était passé mais un des gars de la patrouille me l’a raconté plus tard. Il ma aussi avoué que lorsque j’ai percuté le piège, tout le champ devant moi a explosé.

Je pense que j’ai été le seul a être touché car j’étais l’homme de tête de ma patrouille.Je me ressaisis et je retourne vers la plage pour aller trouver de l’aide. En route, je rencontre un Medic mais il ne peut rien faire pour moi.

En arrivant sur la plage, une péniche de débarquement me ramène sur un LST. On m’a raconté plus tard que lors de mon arrivés sur le bateau, j’étais sur une civière, couvert et donc mon corps n’était pas visible. Ils m’ont laissé la jusqu’à tard dans la journée car ils pensaient que j’étais un prisonnier allemand!!!

On m’a dit plus tard que la raison pour laquelle je n’avais pas perdu tout mon sang est que l’explosion avait été si violente que mes bras étaient tuméfiés et que ca a ralenti le saignement. On m’a amené sur un bateau et j’ai été pris en charge par un docteur et une nurse de la Navy.

Après 5 jours le bateau est arrivé à Naples et je me suis retrouvé dans un hôpital de l’armée.Après plusieurs semaines on m’a rapatrié on Etats Unis et je me suis retrouvé au Percy Jones General Hospital à Battle Creek, Michigan.

J’avais eu droit à plusieurs opérations lors de mon transfert en bateau, encore quelques une à Naples, puis aux Etas-Unis, pour un total de 7 opérations.

J’ai quitté officiellement l’armée le 8 mai 1945 et je suis retourné dans le Wisconsin où je me suis marié.

J’ai travaillé dans la vente, dans les assurances, et tant que chef d’une grande poste et j’ai pris ma retraite en 1986.

Ce matin du 15 août 1944, je pensais que la guerre allait durer encore de longues années et que de toute facon la plupart d’entre nous allaient être tués avant que ca se termine…

Norman Myhra est décédé en janvier 2009.

Scan to Donate Bitcoin
Like this? Donate Bitcoin to at:
Bitcoin 17NmM8q9TC7f4eKczRzHFXTZd39S8K24dv
Donate

Lt Edward M. Athey H Company – 517th PIR – Paratroopers

Lt Edward M. Athey H Company – 517th PIR

Athey et son stick montent dans un C-47 à Orbetello à 2h20 du matin le 15 aout 44.

Lors du décollage, l’avion se trouve à une altitude d’environ 50 mètres lorsqueu’il décroche soudain et
s’écrase au sol le nez en avant sur la piste.

More »

Scan to Donate Bitcoin
Like this? Donate Bitcoin to at:
Bitcoin 17NmM8q9TC7f4eKczRzHFXTZd39S8K24dv
Donate

Paroles de Combattants – Temoignages Soldats- La bataille des Ardennes

Ardennes 1944

En automne 1944, Hitler sait qu’il ne peut plus espérer défendre son Grand reich allemand contre les Alliés et l’armée rouge. Il décide donc, avant de déchaîner toute sa furie sur la Russie de tenter une opération désespéré et lance une offensive majeure à l’Ouest. Nombres de témoignages confirme qu’il était conscient que ceci était l’opération de la dernière chance. La propagande de Goebbels n’était la que pour maintenant le peuple derrière leur « fuhrer » qui les conduira au massacre. Folie et mégalomanie d’un homme qui à scié la branche sur laquelle il était assit.

Il décide donc d’envoyer 3 armées ré équipé à la hâte à travers le faible réseau de défense des Ardennes belges que les alliers pensaient infranchissable par une armée de blindé.
L’effet de surprise est totale pendant les premiers jours de l’offensive, elle sème le trouble et la confusion avec des opération comme celle de Skorzeny ( prochain article ).

Voici quelques témoignages d’homme de troupe, sur place à l’époque de l’offensive.

More »

Scan to Donate Bitcoin
Like this? Donate Bitcoin to at:
Bitcoin 17NmM8q9TC7f4eKczRzHFXTZd39S8K24dv
Donate

Don Forester Pratt – 101st airborne

Don Forester Pratt est né à Brookfield dans le Missouri le 12 juillet 1892. En aout 1917, il reçoit sa promotion au rang de second Lieutenant dans l’US Army. Il servira en tant que Adjutant, 15th Infantry à Tientsin en Chine, de 1932 à 36, Instructor, Infantry School de Fort Benning, de1937 à 1941.

Dans les années 1941 – 1942 il devient Chief-of-Staff de la 43rd Infantry Division puis Deputy Commander de la 101st Airborne Division en aout 1942.
Quand Bill Lee a son accident cardiaque en février 1944, il prend momentanément le commandement de la 101st Airborne. Mais pour des raisons inconnues à ce jour, Eisenhower et Bradley lui préfèrent Max Taylor alors Artillery Commander de la 82nd Airborne. Le 14 mars Taylor est en Angleterre pour commander la 101st.
Pratt devient Assistant Division Commander mais on lui demande dans un premier temps de rester à l’arrière. Il conteste et veut participer à l’assaut. On lui propose alors de commander la première vague de gliders prévue pour atterrir dès 4 heures du matin le 6 juin.

More »

Scan to Donate Bitcoin
Like this? Donate Bitcoin to at:
Bitcoin 17NmM8q9TC7f4eKczRzHFXTZd39S8K24dv
Donate

Massacre de Malmedy ( Baugnez ) – Bataille des Ardennes Decembre 1944

Corps de Prisionniers massacrés à Malmedy


Massacre de Baugnez – Histoire qui diffère

On peut également le nommer « Massacre de Malmedy ».

Une cérémonie était organisé au mémorial de Baugnez pour commémorer la souvenir du massacre de Malmedy par la colonne SS de Peiper le 17 décembre 1944.

Crime de guerre devenu symbole, symbole d’une bataille absurde pour une guerre dont l’issue était déjà scellée. Nombres de versions sur se massacre ont été comptée.
Divers témoignages de témoins de l’époque, semble toutefois aujourd’hui faire la lumière sur certains passages sombres.

– Il y à bien eu crime de guerre avec exécution de prisonniers de guerre.
– Aucune tentative avant les premières exécutions n’a été tentée
– Nombres ont reçu le coup de grâce d’une balle dans la nuque
– Divers témoignage de survivants se complète sans qu’ils n’aient eu l’occasion de se concerter

Un combat de forces inégales c’est dans la journée du 17 decembre 1944 en début d’après midi que la première colonne de la 1e Division Panzer SS approche du carrefour, celle ci croise un convoi américain d’une trentaine de véhicules, composé essentiellement d’éléments du 285e bataillon d’observation d’artillerie qui vient de franchir le carrefour et s’engage sur la route, direction Ligneuville en vue de gagner Saint-Vith où il doit rejoindre la 7e division blindée.

Ayant aperçu les véhicules les premiers éléments de la colonne de Peiper ouvre le feu en direction du convoi américain pour immobiliser les véhicules de tête et de queue en deux endroits différents, forçant le convoi à s’arrêter et à livrer bataille.

Se régiment non destiné au combat direct était dépourvus d’armes lourdes ne pouvant donc opposer aux Allemands que des armes légères cessent donc rapidement le combat et se rendent.

Pendant que la première colonne allemande poursuit sa route vers Ligneuville, les nouveaux prisonniers auxquels les Allemands ont joint d’autres hommes capturés durant la journée, sont amenés dans une prairie le long de la route.

More »

Scan to Donate Bitcoin
Like this? Donate Bitcoin to at:
Bitcoin 17NmM8q9TC7f4eKczRzHFXTZd39S8K24dv
Donate

Commémoration – 65 Anniversaire de la Bataille des Ardennes

Le 65 eme anniversaire de la bataille des Ardennes c’est déroulé aux alentours de la ville de Bastogne.

Rappel historique

Depuis plusieurs mois maintenant la défaite des troupes allemandes est constatée sur tout les fronts.
Cependant en décembre 1944 contre toute attente et à la surprise générale le 16 décembre 1944 débute se qui devait redonner l’avantage aux troupes Nazis dans le conflit, une contre-offensive appelée « Opération Wacht am Rhein », plus connue sous le nom de la Bataille des Ardennes débute donc sous le commandement du général Jodl.

More »

Scan to Donate Bitcoin
Like this? Donate Bitcoin to at:
Bitcoin 17NmM8q9TC7f4eKczRzHFXTZd39S8K24dv
Donate

Article Historique – L’invasion de la Finlande par L’union soviétique – La guerre d’Hiver

URSS Army 1944

La guerre d’Hiver

Belligérants Union soviétique – Finlande
Date 30 novembre 1939-13 mars 1940
Forces en présence Les chiffres sont peut fiable on peut néanmoins dire qu’elle était de 1 contre 4 pour L’union soviétique.

Elle à éclaté en Novembre 1939 suite à l’invasion de la Finlande par L’union soviétique. L’origine de se conflit est la crainte par les Russes que les allemands n’utilise la Finlande comme tête de pont pour envahir la « sainte Russie » et surtout toucher directement le symbole qu’est la ville de Leningrad.


Dès 1938 la Russie tente donc d’entreprendre des négociations avec la Finlande pour renforcer leurs défenses mutuelles malgré le pacte de non agression signé avec l’Allemagne en aout 1939.
Depuis la signature, Staline qui n’accorde aucune confiance aux paroles de son allier d’un jour « Hitler », il n’a simplement signé se pacte pour éviter l’éclatement d’un conflit pour lequelle la Russie n’est pas prêt militairement.
Hitler quand à lui trouve également son compte dans la signature de se pacte avec son pire ennemis idéologique en évitant simplement l’ouverture d’une second front à l’est.

More »

Scan to Donate Bitcoin
Like this? Donate Bitcoin to at:
Bitcoin 17NmM8q9TC7f4eKczRzHFXTZd39S8K24dv
Donate

Reportage photos – Us Army Engineers

briefing reconstruction pont italie 1944 par Margaret Bourke White
Briefing de Soldats du Génie US avant la reconstruction d’un pont en 1944, par Margaret Bourke White pour LIFE

More »

Scan to Donate Bitcoin
Like this? Donate Bitcoin to at:
Bitcoin 17NmM8q9TC7f4eKczRzHFXTZd39S8K24dv
Donate

Reportage photos – Okinawa

Soldats US durant la bataille des iles d'okinawa par Eugene Smith pour LIFE
Mouvement d’un soldat US durant la bataille des Iles d’Okinawa en 1945

More »

Scan to Donate Bitcoin
Like this? Donate Bitcoin to at:
Bitcoin 17NmM8q9TC7f4eKczRzHFXTZd39S8K24dv
Donate

Assemblé dans la station orbitale WordPress