Mers el-kébir – La tagédie

mers

En se 3 juillet devant Oran on peut lire se type de message, Le Bretagne est ravagé par les incendies et les explosions, a chaviré, entraînant dans la mort 977 officiers et marins. A 16h53, le commandement britannique a donné l’ordre d’ouvrir le feu sur les bâtiments français !
L’ultimatum anglais laissait craindre le pire : se joindre à la marine britannique pour continuer la lutte contre l’axe ou appareiller avec équipages réduits à destination d’un port anglais, les navires étant restitués à la paix.

En cas de refus, le commandement français était invité à se saborder.

L’amiral Gensoul a refusé. Un ralliement aurait risqué de rompre l’armistice, et il ne pouvait envisager de saborder des navires intacts.

Scan to Donate Bitcoin
Like this? Donate Bitcoin to at:
Bitcoin 17NmM8q9TC7f4eKczRzHFXTZd39S8K24dv
Donate

Assemblé dans la station orbitale WordPress