Robert Capa – Pionnier reporter

575030capa_photos_1_5

Début 1944 Robert Capa a 31 ans.

Loin d’être un débutant il est déjà célèbre photographe après avoir couvert la guerre d’Espagne, correspondant chez « Life Magazine » il couvre A Omaha beach le débarquement avec 3 appareils photo, un Rolleiflex et deux Contax, il est de la première vague de débarquement aux côtés des unités combattantes.
Sauvant ses pellicules il ramène l’ensemble, au développement, une maladresse fait que seulement 11 photos sur les 72 prises sont sauvée floues pour la majoritée.

La rédaction de Life osera dire que la main de Capa avait alors tremblé. En réponse à ces accusation, Capa intitulera ses mémoires de guerre  » Juste un peu flou  »

Il ajoutera : » Si la photo n’est pas bonne, c’est que tu n’es pas assez près  » Robert Capa

Un extrait de ces mémoires intitulées « Juste un peu flou »:

Un obus tombe entre entre les barbelés et la mer, et chacun de ses éclats frappe un corps. Le prêtre irlandais et le médecin juif sont les premiers à se mettre debout sur la plage Easy Red. Je prends la photo. l’obus suivant éclate encore plus près. Je n’ose plus décoller mon œil de l’objectif de mon Contax et je prends frénétiquement photo sur photo. Une demi-minute plus tard mon appareil de bloque, le rouleau est fini. J’en cherche un nouveau dans mon sac ; mes mains mouillées et tremblantes bousillent le nouveau film avant que je puisse le mettre dans l’appareil. Je m’arrête quelque secondes… et c’est encore pire. L’appareil vide tremble dans mes mains. Une peur nouvelle et différente me secoue des doigts de pieds aux cheveux et me tord la figure. Je décroche ma pelle et j’essaye de creuser un trou. La pelle cogne une pierre sous le sable et je la jette au loin. Les hommes autour de moi sont étendus, immobiles. Seuls les morts, à la limite de la marré, roulent avec les vagues

 » .
Robert Capa,Juste un peu flou,Delpire,2003.

Scan to Donate Bitcoin
Like this? Donate Bitcoin to at:
Bitcoin 17NmM8q9TC7f4eKczRzHFXTZd39S8K24dv
Donate

Assemblé dans la station orbitale WordPress