Catégorie : ALSI

La Methode MERISE Modèle Conceptuel de données

Le MCD a pour objectif de représenter sous la forme d’un schéma un système d’information.
Dans l’élaboration on va qualifier des éléments avec des thermes précis.

La propriété ou l’attribut : donnée permettant de qualifier une information
Exemple : Nom, Domaine, Ancre

La valeur d’une propriété, à savoir que le type de la valeur dépend de sa propriété
Exemple : « Montuto.net », « .net », « Tuto Informatique », …

Lire la suite « La Methode MERISE Modèle Conceptuel de données »

Méthodologie MERISE dans le BTS SIO

La méthodologie Merise est une méthode qui a pour aboutissement l’utilisation d’un langage de requête permettant de réaliser tout type d’action. Comme la modification de données, l’insertion, la suppression.
Pour cela on compte deux types de langages. Le langage « purs » ( ou « logique ») avec l’algèbre relationnelle ou les calculs relationnels et les langages « pratiques » tel que le SQL (Structured Query Language).

La méthode MERISE (Méthode d’Etude et de Réalisation Informatique pour les Systèmes et Entreprise) possède deux types de formalisation : le modèle de données et le modèle de traitements.

Lire la suite « Méthodologie MERISE dans le BTS SIO »

La Suite de Fibonacci en Algorithmique [SI – POUR ]

La suite de Fibonacci est une suite d’entiers, souvent représenté et décrivant la croissance d’une population de lapins.

On peut citer :

« Un homme met un couple de lapins dans un lieu isolé de tous les côtés par un mur. Combien de couples obtient-on en un an si chaque couple engendre tous les mois un nouveau couple à compter du troisième mois de son existence ? »

Vous trouverez ci-joint le code en algorithmique pour cette suite mathématique

Lire la suite « La Suite de Fibonacci en Algorithmique [SI – POUR ] »

Le fonctionnement d’un ordinateur : La carte mère

La carte mère est un élément essentiel de tout micro ordinateur, c’est un ensemble de circuit imprimé qui ressemble à ceci. ( Ci-contre )

On compte un ensemble de connecteur sur la carte mère, c’est un peut le squelette de tout micro ordinateur.

Sur la carte mère on distingue plusieurs composants. Le processeur, c’est le cerveau de votre ordinateur. Il est également appelé CPU.

Central Processing Unit, « Unité centrale de traitement »

Il est chargé pour résumé d’exécuter les programmes de votre machine.



Processeur => Slot/socket, une puce éléctronique ( Chip). Il compte différente évolution avec le SSi ( Small Social Integration), le MSI ( Medium social Intergration), le LSI « moderne » ( Long social Integration), on va avoir par la suite les VLSI ( Very large social Integration) et SVLSI ( Super large social Integration) … plutôt logique.

On distingue pour les processeurs 3 concurrents pour l’ensemble des processeurs ( ordinateurs, téléphones portables, machines à laver ext…), NEE qui correspond à Nippon Electronic composant, Intel, et Motorola.

Sur la carte mère on distingue également de la Mémoire RAM ( Mémoire vive) qui signifie Random Acces Memory

Lire la suite « Le fonctionnement d’un ordinateur : La carte mère »

Tableau de conversion

Calculer en Décimale – Base 10

Les mathématiques informatiques peuvent changer la vision des calculs que l’on apprend à l’école, on apprend ainsi que 10 devient A et que 1000 équivaut à 8.

On l’utilise cela en informatique pour passer d’un language binaire composé de 1 et de 0
( ex : 011010011101 ) avec ce que l’on appel une base de 2.

On peut utiliser également après le binaire le décimal ce que l’on connait tous et que l’on pratique tout les jours lorsque l’on fait nos courses dans un hypermarché. Il est composé de chiffre 1 2 3 4 5 6 7 8 9 0 ( Ex : 2600 ) avec une base de 10.

Il reste maintenant l’Hexadécimal qui consiste via un système de correspondance à crypter des données.

Ils peuvent ainsi être utilisé sur un réseau, pour crypter votre clée Wifi ( Souvenez vous, on vous demande généralement 8 ou 16 caractères).
C’est ici que l’Hexadécimal avec ca base de 16 ( ex: 6B4F )
On à donc ici trois formes bien distinctes qui pourtant donne toute la même résultat suivant comment on veut l’exprimer.

A quoi correspond les bases 2, 10, 16 ?

Hexadécimal : 16 – Décimal : 10 – Binaire : 2

Je vais prendre un exemple cela sera plus facilement explicable.
J’utiliserai ici le nombre décimal : 8A2F

En utilisant mon exemple : 8A2F. Je compte l’unité, je suis dans les millier donc 3 zéros. Si j’avais été en centaine je n’aurai que deux zéros ( 8A2 par exemple).
Je précise cela car c’est important pour la suite du calcul.

Voici le calcul final, j’explique au dessous.


8*16(3)+10*(16)2+2*16(1)+15*16(0)

Littéralement on peut le lire : 8 fois 16 à la puissance 3 plus 10 fois 16 à la puissance deux plus deux fois 16 à la puissance un plus quinze fois seize à la puissance zéro.

Pour effectuer cette opération il faut connaître le tableau de conversion ci dessus. AInsi A devient 10 et F devient 15.


Tableau de conversion

On applique ainsi suivant l’unité ( millier, centaine ) un nombre décroissant de la puissance. Le résultat finale vous donnera la valeurs décimal de votre valeurs hexadécimal, ici : 35375.

Ce type d’information est de calcul sont présente dans nombres de domaine comme dans l’économie ou des techniques sont basé sur ce type de calcul.
Vous pouvez consulter ces explications sur la méthode binaire

Tableau de conversion

Calculer en Hexadecimal – Base 16

Les mathématiques informatiques peuvent changer la vision des calculs que l’on apprend à l’école, on apprend ainsi que 10 devient A et que 1000 équivaut à 8.

On l’utilise cela en informatique pour passer d’un language binaire composé de 1 et de 0
( ex : 011010011101 ) avec ce que l’on appel une base de 2.

On peut utiliser également après le binaire le décimal ce que l’on connait tous et que l’on pratique tout les jours lorsque l’on fait nos courses dans un hypermarché. Il est composé de chiffre 1 2 3 4 5 6 7 8 9 0 ( Ex : 2600 ) avec une base de 10.

Il reste maintenant l’Hexadécimal qui consiste via un système de correspondance à crypter des données.

Ils peuvent ainsi être utilisé sur un réseau, pour crypter votre clée Wifi ( Souvenez vous, on vous demande généralement 8 ou 16 caractères).
C’est ici que l’Hexadécimal avec ca base de 16 ( ex: 6B4F )
On à donc ici trois formes bien distinctes qui pourtant donne toute la même résultat suivant comment on veut l’exprimer.

A quoi correspond les bases 2, 10, 16 ?

Hexadécimal : 16 – Décimal : 10 – Binaire : 2

Je vais prendre un exemple cela sera plus facilement explicable.
J’utiliserai ici le nombre décimal : 2350

En utilisant l’Hexadécimal (16) je vais effectuer une suite de division par 16 jusqu’à avoir un résultat nul. Je vais utiliser la division avec reste, ou modulo.


2350/r16 = 146 avec un reste de 14
146/r16 = 9 avec un reste de 2
9/R16 = 0 avec un reste de 9

Mon résultat étant à 0 je récupère l’ensemble des restes pour avoir ma signification en Hexadécimal, j’utilise le tableau de correspondance suivant.

Je sais que 14 en héxadécimal équivaut à E, 2 reste 2, 9 reste 9 soit : 92E

Tableau de conversion


Passer d’une donnée Décimal en Hexadécimal :

Hexadécimal est associé à 16, il vous suffit de saisir une division avec reste de vos nombre décimal et de le diviser par 16 jusqu’à avoir un résultat Nul.

Ex : 200 => 200 /r 16 = 12 reste 8
12/r16 = 0 reste 12

Mon résultat est null ( 0 ) je n’ai plus qu’a faire la correspondance avec le tableau ci dessus. Mes restes sont 8 et 12, 200 en hexadécimal correspond à C8 car 8 = 8 et 12 = C.

Passer d’une donnée Binaire à une hexadécimale :
Je vais reprendre l’exemple 200, en binaire 200 est équivalent à 11001000.

L’opération est la même que pour l’hexadécimal en base de 16, mais en décimal la base est 2 !


200/r 2 = 100 reste 0
100/r 2 = 50 reste 0
50/r 2= 25 reste 0
25/R 2 = 12 reste 1
12/r 2 = 6 reste 0
6 /r 2 = 3 reste 0
3 /r 2 = 1 reste 1
1 /r 2 = 0 reste 1

On à donc comme base 200 en décimal et l’on obtient en binaire : 11001000