James Maurice Gavin – 503 PIB – 82 AB


James Maurice Gavin

James Maurice Gavin est né le 22 mars 1907 à Brooklyn, New York d’une mère Irlandaise à peine débarquée de son Irlande natale. Quelques mois plus tard, elle doit, poussée par les circonstances, confier son enfant à un orphelinat. A l’âge de deux ans, le bébé est adopté par la famille Gavin de Mount Carmel en Pennsylvanie. A l’âge de 10 ans, et malgré ses bons résultats scolaires, le jeune Gavin doit travailler pour aider sa famille d’adoption. Il multiplie les petits boulots pour ramener quelques dollars à la maison. A 17 ans, il quitte définitivement son foyer d’adoption et s’engage dans l’armée. Il enverra alors régulièrement la moitié de ses 23 dollars mensuels à ses parents adoptifs ; la suite est plus connue, West Point, Fort Sill, les Philippines, Washington puis de nouveau West Point où il se fait l’un des plus ardents défenseur de la formation d’unités parachutistes, au point d’être transferré à Benning en aout 1941 pour intégrer le programme parachutiste de l’Armée américaine.

Gavin moniteur de natation pour gagner sa croute à 15 ans…

Dûment qualifié paratrooper au sein du 503 PIB, , il est appelé à l’Etat Major du Provisional Parachute Group commandée par le général Bill Lee, l’entité qui planifie la montée en puissance des unités parachutistes US. C’est en compagnie de Bill Lee qu’il monte au printemps de 1942 à Washington pour plaider la cause de la création d’une division parachutiste américaine. Il fut décidé de convertir la 82nd Division en AIRBORNE DIVISION. Début juillet 1942, le 505 PIR fut formé à Fort Benning et Gavin en reçut le commandement avec rang de Lt Col.. Le 9 mars 1943, le 505 intégra la 82 AB qui s’embarqua fin avril pour l’Afrique du Nord. Gavin devait conserver le commandement du 505 jusqu’après l’opération Husky et le saut sur la Sicile en juillet 43. Son ascension est fulgurante.
Il devient en septembre 44 le plus jeune général de l’histoire de l’US Army.
Il a 37 ans et continue de mener ses hommes au combat à la tête de la 82 AB….

Cet élégant cadet est « Slim Jim » à West point…

match de foot de la 82nd Airborne a Berlin en 45.

Gavin en inspection du 505th en Kairouan, juillet 1943

Close call pour Gavin

Dans la nuit du 6 au 7 juin 1944, Matt Ridgway, CO de la 82nd Airborne a établi son Poste de commandement à un km dans l’ouest de Ste Mère Eglise. Après plus de 48 heures sans sommeil, il décide vers les une heure du mat de s’enrouler dans un parachute et de s’étendre dans un fossé où il s’endort instantanément. Quelques km plus à l’est, dans son CP au dessus du manoir de la Fière, son ADC James Gavin fait de même, s’écroulant de sommeil dans sa voile de parachute. Gavin est pourtant réveillé quelques minutes plus tard par son aide, Hugo Olson. Celui ci l’avertit qu’un messager vient d’arriver, lui demandant de rejoindre immédiatement Ridgway à son CP. Gavin fulmine. Il n’a pas eu le temps de dormir, et il n’est pas dans les habitudes de Ridgway de déranger ainsi ses commandants. Olson et Gavin se mettent pourtant en route dans la nuit noire en compagnie de leur interprète. Arrivé au CP de Ridgway, l’interprète a disparu. Gavin réveille son CO. Ridgway grommelle dans un demi sommeil, disant qu’il n’a pas besoin de lui et qu’il ne lui a jamais demandé de venir…. Tout cela n’était qu’un malentendu relayé de manière erronée par un officier de l’état major de Ridgway u peu stressé. Gavin s’en retourne vers son CP. Il apprendra quelques jours plus tard de la bouche de son interprète, qu’ils sont passés cette nuit là au beau milieu d’un fort parti d’allemands qui tentaient de rejoindre le 1058ème panzer grenadier vers Neuville au Plain. Ces allemands avaient évacué Ste Mère la nuit du 6 juin. Ils harassaient depuis Ste mère depuis les bois au sud de la ville. Cette nuit là, ils avaient frôlé Gavin, s’emparant de son interprète, et étaient probablement passés à quelques mètres seulement de Ridgway endormi. C’eut été un sacré beau coup de filet pour les allemands….

S’il est un paratrooper qui a particulièrement détesté « l’uniformisation » des uniformes de l’US Army voulut après la Normandie, et la généralisation des buckle boots et des M43, c’est bien le Brig General James M Gavin, CO de la 82nd Airborne à partir de Market.

Le 17 septembre, et parce qu’en tant que soldat, il se dpoit de précher par l’exemple, il saute en Hollande accoutré de l’uniforme en vigueur….

Mais deux jours plus tard, et jusqu’à la fin de la campagne aux Pays bas, et au delà (Thiers du Mont en décembre…), on le voit duement affublé de sa chère tenue M 42, avec bottes de saut….

Ici le 28 septembre avec Miles Dempsey, CO de la British 2nd Army…

Laisser un commentaire

Assemblé dans la station orbitale WordPress